Inégalités


Il s'agit pour l'essentiel d'apprendre à résoudre des inéquations plus compliquées que celles abordées en troisième. Les inéquations fonctionnent à peu près comme les équations, à deux détails près : d'une part, le sens de l'inégalité peut changer et d'autre part, en ce qui concerne le second degré, la résolution, qui commence comme celle d'une équation, devient, vers la fin, un peu plus délicate. Vous découvrirez alors les charmes ambivalents des "tableaux de signes", que vous n'oublierez plus de toute votre vie. 


Bref, les nouveautés seront surtout techniques, ce qui fait qu'en terme d'intérêt intrinsèque, vous pourrez vous demander ce que les inéquations apportent. Quelques nouvelles difficultés, certes, mais on ne va pas se mentir : rien d'intellectuellement stimulant qui n'ait déjà été rencontré chez les équations. Seulement, la question n'est pas de savoir si on aime ou non les inéquations : elles vous seront indispensables en première, lorsque vous vous intéresserez aux "variations" d'une fonction en étudiant le signe de sa "dérivée". Alors, il y aura du nouveau pour votre cerveau avide de concepts géniaux. 


Heureusement, l'effort à fournir pour s'approprier ces nouveautés techniques s'avèrera beaucoup moins important que vous n'auriez pu le craindre. D'autant que vous disposez des cours et exercices qui suivent.


Le sens du mot intrinsèque vous échappe ? Ça aussi, se trouve expliqué dans le cours !